Trouvez la place idéale
en Suisse romande
Une fois inscrit à l’ORP, le chômeur bénéficie d’un suivi régulier par un conseiller en personnel, chargé de le soutenir dans sa recherche d’un nouvel emploi.
Chômage: quels sont mes droits?
04.06.2019 | 10:08
Si vous devez faire appel à l’assurance chômage, voici vos principaux droits et le cadre dans lequel ils s’exercent
ISTOCK

Perdre son emploi peut concerner tout un chacun. Fin avril, 183 549 personnes étaient inscrites dans les ORP de toute la Suisse. La plupart d’entre elles ont droit à des indemnités qui leur sont versées par une caisse de chômage. S’inscrire à l’ORP ne donne toutefois pas un droit systématique aux indemnités. De la même manière, le fait, par exemple, de pouvoir suivre des cours ou des stages durant sa période de chômage est lié à certaines conditions qu’il est important de comprendre. Voici un tour d’horizon des principaux droits conférés par l’assurance-chômage et des conditions qui y sont liées.

Indemnités
En règle générale, vous avez droit à des indemnités si, lorsque vous étiez salarié(e), vous avez cotisé à l’assurance-chômage au moins douze mois au cours des deux dernières années précédant votre inscription au chômage. Si, pour diverses raisons, vous ne pouviez pas cotiser (par exemple, vous étiez étudiant (e) ou dans l’incapacité de travailler suite à une maladie ou un accident), vous pouvez avoir droit aux indemnités sous certaines conditions. Vous devez également être domicilié(e) en Suisse, avoir terminé votre scolarité obligatoire, ne pas être à la retraite ou ne pas toucher une rente AVS, être en mesure de travailler, être en recherche d’emploi et pouvoir le prouver. Seule votre caisse de chômage peut définir votre droit aux indemnités et en calculer le montant et la durée (lire le texte ci-dessous).

Conseil et suivi
Une fois inscrit-e à l’ORP, vous bénéficiez d’un suivi régulier par un(e) conseiller(ère) en personnel. Cette personne analyse votre situation et fixe avec vous des objectifs de retour à l’emploi. Son rôle est de vous accompagner, vous soutenir et vous mobiliser dans votre recherche d’un nouvel emploi. Elle est également chargée de veiller à ce que vous respectiez le cadre légal et les règles en vigueur. Vous vous rencontrez au minimum une fois tous les deux mois pour faire le point.

Cours, stages et allocations
L’assurance-chômage vous permet d’accéder à des mesures de réinsertion, appelées Mesures de marché du travail (MMT). Elles ont pour objectif d’améliorer vos chances de retrouver un emploi. Elles peuvent revêtir des formes diverses, telles que des cours, des stages, des allocations, des formations en entreprise d’entraînement, des programmes d’emploi temporaire, ou encore un soutien à une activité indépendante. Toutefois, une mesure de réinsertion ne vous sera accordée que si vous avez des difficultés à retrouver un emploi en raison du marché du travail ou si elle augmente réellement vos possibilités de retrouver un emploi. Elle doit donc absolument être en lien avec la stratégie de réinsertion convenue avec votre conseiller(ère) ORP. C’est lui (elle) qui vous aidera à identifier les mesures adaptées à votre situation.

Vacances
Être inscrit-e au chômage vous donne droit à des vacances. Chaque tranche de soixante jours de chômage contrôlé permet cinq jours de vacances payées. À noter qu’après votre inscription au chômage, vous devez attendre soixante jours pour prendre vos premières vacances. Pendant vos périodes de vacances, vous n’avez pas de rendez-vous avec votre conseiller(ère) en personnel et vous êtes libéré(e) des recherches d’emploi.

Protection des données et fin de droit
L’ORP respecte la protection de vos données et vous avez en tout temps le droit et la possibilité de consulter votre dossier. Si vous n’avez pas réussi à réintégrer le marché du travail et que votre période d’indemnisation se termine, vous arrivez en «fin de droit». Cela signifie que vous ne toucherez bientôt plus d’argent de votre caisse de chômage et que vous sortirez du système fédéral de l’assurance-chômage pour être pris-e en charge par votre canton de domicile. Les prestations qui vous sont alors proposées dépendent de la politique que chaque Canton aura mise en place pour les personnes en fin de droit.

 

Tout savoir sur les indemnités

Voici la règle générale:

Vous avez cotisé au moins dix-huit mois durant les deux ans précédant votre inscription au chômage: vous pourrez toucher 400 indemnités (pendant dix-huit mois).

Vous avez cotisé au moins douze mois durant les deux ans précédant votre inscription au chômage: vous pourrez toucher 260 indemnités (pendant douze mois).

Vous avez moins de 25 ans, n’avez pas d’enfants à charge et avez cotisé entre douze et vingt-quatre mois durant les deux années précédant votre inscription au chômage: vous pourrez toucher 200 indemnités.

Vous ne pouviez pas cotiser, par exemple, parce que vous étiez étudiant(e) ou en maladie: vous pourrez toucher 90 indemnités (pendant quatre mois).

Vous avez 55 ans et plus et avez cotisé au moins vingt-deux mois durant les deux ans précédant votre inscription au chômage: vous pourrez toucher 520 indemnités (pendant vingt-quatre mois).

Vous avez 55 ans et plus, avez cotisé au moins vingt-deux mois durant les deux ans précédant votre inscription au chômage et êtes à moins de quatre ans de la retraite: vous pourrez toucher 640 indemnités.

Catherine Santoru