Trouvez la place idéale
en Suisse romande
Les candidats ORP sont invités à déposer chaque mois leurs preuves de recherches d’emploi sur job-room.ch.
Covid-19 et assurance chômage: où en est-on en Suisse?
28.09.2020 | 16:16
La crise sanitaire a modifié les pratiques pour les chercheurs d’emploi comme pour les entreprises devant recruter ou faire appel au chômage technique.

En mars et avril 2020, le Secrétariat d’État à l’économie (SECO), les services cantonaux de l’emploi de Suisse et les caisses de chômage du pays ont dû faire face à un véritable tsunami. Des centaines d’employés travaillant dans ces institutions ont été fortement mobilisés sur le front pour relever les défis imposés par le coronavirus dans le domaine de l’emploi. En cause, la survie financière des personnes en situation de chômage ou devant s’inscrire au chômage, ainsi que celle des entreprises en difficulté.

Aujourd’hui, un certain «retour à la normale» s’est installé depuis le 1er septembre, à la suite du point de situation du Conseil fédéral du 27 août. Néanmoins, de nombreuses règles fédérales instaurées durant la pandémie sont encore d’actualité, alors que de nouvelles tendances dans les pratiques se dessinent. Recherches d’emploi pour l’ORP Le coronavirus ayant rendu la recherche d’emploi particulièrement difficile dans certaines branches, la Confédération avait assoupli ses exigences, tant sur le plan quantitatif que qualitatif. Dans ce domaine, toutes les règles extraordinaires ont été supprimées au 31 août dernier. Le nombre et la qualité exigés pour les recherches d’emploi à effectuer sont donc en principe identiques à la période précédant la crise. Cela dépend de la stratégie de chaque canton, en fonction des caractéristiques du marché du travail. Les candidats sont toutefois désormais invités à privilégier les services en ligne de la Confédération disponibles sur jobroom. ch pour remettre, chaque mois, à leur Office régional de placement (ORP) le formulaire contenant les preuves de leurs recherches d’emploi. Entretiens de conseil ORP Le premier entretien de conseil a de nouveau lieu dans un délai de quinze jours, contre trente pendant la crise. Désormais, l’ensemble des entretiens de conseil peuvent se dérouler par téléphone. Toutefois, la Confédération laisse les cantons décider eux-mêmes de la date à laquelle ils pourront ou voudront accueillir les candidats dans leurs locaux aménagés selon les règles sanitaires toujours en vigueur, notamment pour le premier entretien. Les entretiens suivants se déroulent au minimum tous les deux mois, contre trois durant la crise. Indemnités de chômage Tous les assurés qui, au 1er mars 2020, n’avaient pas encore épuisé leur droit aux indemnités journalières de chômage ont bénéficié de 120 indemnités supplémentaires, correspondant à quatre mois de chômage en plus. Cette règle était applicable pour la période allant du 1er mars au 31 août. Elle avait pour objectif d’éviter l’arrivée en fin de droits dans une situation économique difficile. Une personne qui aurait normalement épuisé ses indemnités au 31 août voit ainsi ce délai reporté au 31 décembre 2020.

Le délai-cadre d’indemnisation est prolongé de six mois pour toutes les personnes ayant déjà un délai-cadre d’indemnisation en cours au 1er mars 2020 et ayant droit aux indemnités à partir de cette date. Pour les personnes dont le délai-cadre d’indemnisation a été ouvert après le 1er mars 2020, celui-ci est prolongé à concurrence de la durée écoulée entre le début du délai-cadre d’indemnisation et le 31 août 2020. En conséquence, la période de cotisation prise en compte pour le calcul des indemnités s’adapte à la période d’indemnisation prolongée. Obligation d’annoncer les postes vacants Cette obligation avait été suspendue jusqu’au 8 juin. Pour rappel, elle concerne les employeurs et les agences de placement qui ont des postes à pourvoir dans des professions où le taux de chômage fédéral moyen est égal ou supérieur à 5%. Les offres d’emploi doivent obligatoirement être annoncées en priorité à l’ORP sur la plateforme job-room.ch, sauf exceptions. Durant cinq jours, elles sont visibles uniquement par les candidats inscrits dans les ORP et ayant un compte sur ce portail.

Chômage «technique»
C’est de loin le domaine le plus impacté par la crise du Covid-19. C’est la raison pour laquelle la Confédération a débloqué près de 35 milliards de francs pour soutenir les entreprises dans le maintien de leur personnel, une charge financière sans précédent pour l’assurance chômage. Dans ce domaine, la majorité des mesures extraordinaires ont été supprimées. Le Conseil fédéral a toutefois décidé de maintenir, jusqu’à la fin de l’année, la procédure simplifiée pour effectuer une demande d’indemnités. Ainsi, jusqu’au 31 décembre 2020, les entreprises ont la possibilité soit d’utiliser la toute nouvelle prestation en ligne pour remplir le formulaire «COVID-19 – Préavis de réduction de l’horaire de travail (RHT)», disponible sur le site internet job-room.ch, soit de recourir au «formulaire COVID- 19 de préavis simplifié»